équilibre couple

 

Parfois, il s’agit d’autre chose.

Celui qui avait été choisi pour sa solidité montre soudain ses fragilités, ses doutes et demande soutien à son tour dès que la relation s’est installée.

En fait, le partenaire s’est permis de se laisser aller parce qu’il y avait le cocon confortable du couple et que, précédemment il avait lui-même beaucoup porté.

Le couple ici est utilisé pour tenter de soigner une partie restée en sommeil. C’est une forme de réparation.

 

Le couple thérapeutique

A travers l’autre va se rejouer tout ce qui est resté en souffrance dans son histoire, toutes les émotions enfouies pour se libérer d’un fardeau qui l’avait arrêté dans sa construction.

Nous le voyons, le couple peut être le creuset d’une réactivation de souffrances infantiles qui sont à l’oeuvre dans la relation et sont à décrypter car elles parasitent la relation.

Pour qu’un couple puisse durer, il doit faire l’expérience du renoncement à cette illusion première et c’est alors un véritable travail de deuil qui doit s’accomplir pour affronter la réalité et réorganiser les liens. C’est douloureux mais très sain.

L’occasion d’évoluer

La crise est le moyen d’exprimer son insatisfaction et une demande de changement. La vie de tout couple suscite de l’agressivité et le couple doit apprendre à la gérer, à la comprendre et à la transformer sinon elle peut être destructrice.

La crise qui survient n’est pas rupture mais moyen par lequel le couple va restructurer son fonctionnement propre.

La relation de couple n’est pas un état mais un processus de développement continu qui nécessite des réaménagements.

Bien souvent, ce travail de désillusion est trop douloureux et vécu comme un échec.

Le couple va faire l’économie de la crise et du travail psychique qu’il suscite. Il préfèrera la solution de la rupture au risque de revenir sur les mêmes écueils la fois suivante.

Aujourd’hui, l’enjeu autour du couple est si forte que toute crise est vécue comme un échec.

Cette idée empêche les partenaires de se confronter à la conflictualisation et d’accomplir le travail psychique nécessaire à tout couple pour rester vivant.